Billetterie Centre culturel suisse : Réservez votre billet

MARKUS IMHOOF - Des abeilles et des hommes

MARKUS IMHOOF - Des abeilles et des hommes

  • Demain à 17:00
  • Centre culturel suisse - Paris

Des abeilles et des hommes (91’, 2012)

Des abeilles et des hommes, dessine un portrait d’une précision vertigineuse de l’abeille, à l’heure de sa disparition. Markus Imhoof prend pour point de départ son histoire personnelle - sa découverte de l’abeille grâce à son grand-père - et donne voix à une série d’hommes et de femmes sur ce phénomène. Car il s’agit ici de saisir l’ampleur du drame. Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence phénoménale, se propage de ruche en ruche sur toute la planète. Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie… Projection suivie d’une discussion avec Markus Imhoof

AMI

  • Mar. 26 mars à 20 h
  • Centre culturel suisse - Paris

Graphisme / conférence

Basé à Genève et fondé en 2011, le collectif AMI est aujourd’hui composé de Adeline Senn et Martin Maeder. Ils collaborent essentiellement avec des institutions culturelles ou publiques et des associations. La plupart de leurs productions sont des projets imprimés (affiches, livres, flyers, programmes, …). Ils aiment explorer les possibilités et limites des différentes techniques d'impression, toujours en adéquation avec le projet. Parallèlement à leur activité de graphisme, ils ont développé la maison d’édition Miami books, avec laquelle ils éditent des livres d’artistes et des essais.

TOBIAS  PREISIG

TOBIAS PREISIG

  • Mer. 3 avril à 20 h
  • Centre culturel suisse - Paris

Habitué à se produire sur la scène du CCS, l’intense Tobias Preisig est de retour à Paris. En duo avec son synthétiseur analogique, il pousse encore plus loin les limites de son violon et nous entraîne dans un voyage ensorcelant.

Basé à Berlin, le violoniste Tobias Preisig (1981, Zurich) a étudié à la Swiss Jazz School à Berne, à la New School à New York ainsi qu’à la ZHdK à Zurich. Outre ses récentes représentations en solo comme celle qu’il présente sur la scène du CCS, Tobias Preisig est actif au sein du Tobias Preisig Quartet, avec son groupe Egopusher en duo avec le batteur Alessandro Gianelli, formé avec l’organiste Stefan Rusconi sous l’impulsion de Dieter Meier. Il tourne sur de nombreuses scènes à travers toute l’Europe, ainsi qu’au Japon, en Chine, en Corée, aux Etats-Unis et dans des festivals comme à Londres, Montreux, Berlin ou Tokyo.

JULIE GILBERT ET JEROME RICHER / Je ne suis pas la fille de Nina Simone

  • Du 9 au 12 avril 2019 à 20 h
  • Centre culturel suisse - Paris

Théâtre "Je ne suis pas la fille de Nina Simone" / 2018, 90‘

Une nuit, dans un motel pourri d’Atlantic City, Nina et Nico se font face. Nina est blanche. Sa mère l’a appelée comme ça à cause de Nina Simone. Ce prénom est un héritage, presque une injonction. Nina Simone, un fantôme qui hante sa vie, une figure violente et bouleversante, qui cette nuit-là, la secoue au point de tout faire éclater. Le texte de Julie Gilbert questionne la figure de l'artiste en contradiction avec sa vie, le féminisme, les rapports homme-femme, le racisme, le rôle de l'art dans nos vies. Il est aussi le portrait d'une femme qui décide de se tenir debout et refuse de jouer un rôle de figurante dans sa vie. Chaque représentation de : Je ne suis pas la fille de Nina Simone est précédée de : Si t'es venu à Paris pour critiquer, t'aurais mieux fait de rester en Suisse. Depuis le CCS, depuis une zone intermédiaire, Julie Gilbert et Jérôme Richer lisent leurs écritures à quatre mains en cours- humeurs du jour- regards croisés sur l'état de l'ici. Environ 10 minutes.

Texte : Julie Gilbert / Mise en scène : Jérôme Richer / Jeu : Olivia Csiky Trnka, Mathieu Ziegler / Son : Malena Sardi / Vidéo : Louis Sé / Lumières : Joëlle Dangeard / Administration : Maël Chalard / Production : Compagnie des Ombres

En partenariat avec TSF Jazz et La Terrasse

GILBERT / RICHER - Je ne suis pas la fille de Nina Simone

GILBERT / RICHER - Je ne suis pas la fille de Nina Simone

  • Du 9 au 12 avril 2019 de 20 h à 21 h 30
  • Centre culturel suisse - Paris

Je ne suis pas la fille de Nina Simone (environ 90', 2018)

Une nuit, dans un motel pourri d’Atlantic City. Nina et Nico se font face. Nina est blanche. Sa mère l’a appelée comme ça à cause de Nina Simone. Ce prénom est un héritage, presque une injonction. Nina Simone. Un fantôme qui hante sa vie, une figure violente et bouleversante qui cette nuit-là, la secoue au point de tout faire éclater.

Le texte de Julie Gilbert questionne la figure de l’artiste en contradiction avec sa vie, le féminisme, les rapports homme-femme, le racisme, le rôle de l’art dans nos vies. Il est aussi le portrait d’une femme qui décide de se tenir debout et refuse de jouer un rôle de figurante dans sa vie.

FOOFWA D'IMOBILITE / Dancewalk / Sur le chemin des roses

  • Jeu. 11 avril de 19 h 30 à 22 h
  • Tégéval - Villecresnes

Performance 20e Biennale de danse du Val de Marne - Tégéval

Foofwa d’Imobilité / Dancewalk "Sur le chemin des roses"

Danseur et chorégraphe, interprète notamment de Merce Cunningham, Foofwa d’Imobilité est aussi l’enfant terrible de la danse contemporaine suisse. Il a inventé une activité hybride mariant la danse et la marche : la dancewalk. Pour la Biennale de danse, il propose un tracé en suivant l'ancienne voie de chemin de fer qui reliait autrefois la gare de Paris-Bastille au sud-est de la région parisienne. Le public est convié à venir parcourir les derniers 6 km sur la Tégéval, une coulée verte offrant une parenthèse de nature sur le plateau de la Brie.

Concept : Foofwa d’Imobilité / Dancewalkers : Marie Barriol, Sophie Lèbre, Foofwa d’Imobilité, Alizée Sourbée et un groupe de participants amateurs

Informations pratiques : Samedi 13 avril, sur La Tégéval à 14h Départ à Villecresnes accès libre – en extérieur

Atelier Dancewalk avec Foofwa d’Imobilité Jeudi 11 avril de 19h30 à 22h Rendez-vous et renseignements sur www.alabriqueterie.com

En partenariat avec la Briqueterie, centre de développement chorégraphique national du Val de Marne

JULIE GILBERT / Le banquet des auteurs

  • Sam. 13 avril à 20 h
  • Centre culturel suisse - Paris

Théâtre / banquet

« Un banquet, un banquet. On va se mettre à table quoi. Une table des négociations ? Une table de pourparlers ? On est forts en Suisse pour ça. Une table de victuailles ? Des dessous de table ? On est aussi assez forts en Suisse pour ça. Une table sur laquelle on peut monter ? Une table autour de laquelle on dirait des textes ? Une fête ? Un banquet des auteurs. »

Les auteur.es : Julie Gilbert, Jérôme Richer / Les co-lecteurs-trices : Olivia Csiky Trnka, Mathieu Ziegler

Tarif unique : 20 euros, repas compris

FERNAND MELGAR / À l’école des philosophes

FERNAND MELGAR / À l’école des philosophes

  • 16 et 17 avril 2019 à 19 h
  • Centre culturel suisse - Paris

Film documentaire / débat Fernand Melgar "À l’école des philosophes"

„Je suis père de trois enfants en pleine santé. Lors de chaque grossesse, la mère et moi, nous sommes posés la même question : «Et si notre enfant n’est pas normal, qu’est-ce qu’on fait ?» Malgré une crainte sourde, c’est une question à laquelle nous n’avons jamais trouvé de réponse. C’est avec soulagement que nous avons entendu la sage-femme annoncer : « Félicitations, c’est un beau bébé. „ D’autres n’ont pas cette chance. Les beaux sentiments qui accompagnent une naissance se transforment en une grande souffrance, remplie de révolte et de tristesse. Et pourtant, lorsque les parents d’un enfant mentalement déficient témoignent, nous les entendons aussi dire le cadeau que la vie leur a fait. Pendant une année scolaire, dans une école spécialisée en Suisse romande, j’accompagne cinq enfants au début leur scolarité. Dans le style du cinéma direct que j’affectionne, mon regard se porte aussi bien sur leurs premiers pas à l’école que dans leur vie sociale et familiale.” Fernand Melgar

Informations pratiques : Mardi 16 et mercredi 17 avril à 19h Projections suivies d’une discussion avec Fernand Melgar

Tarif unique : 3 euros Réservation : ccsparis.com ou +33 (0)1 42 71 44 50

PETRA VOLPE / Les conquérantes

PETRA VOLPE / Les conquérantes

  • Ven. 26 avril de 21 h à 22 h 40
  • Centre culturel suisse - Paris

Projection Les conquérantes (97’, 2016) de Petra Volpe.

Nominé aux Oscars 2018, Les conquérantes (ou L’ordre divin) est le premier longmétrage de fiction sur le droit de vote des femmes en Suisse et son introduction tardive en 1971. Woodstock, Flower Power, Révolution Sexuelle: trois ans se sont écoulés depuis mai 68 mais la vague de libération ne semble pas avoir atteint le petit village suisse d’Appenzell. En mère au foyer exemplaire, Nora ne conçoit d’ailleurs pas sa vie autrement. Pourtant, à l’approche d'un référendum sur le droit de vote des femmes, un doute l'assaille : et si elles s'affirmaient davantage face aux hommes ? A mesure que Nora propage ses drôles d'idées, un désir de changement s'empare du village, jusque chez les plus récalcitrantes…

ARTHUR HENRY & GIULIA DABALÀ

ARTHUR HENRY & GIULIA DABALÀ

  • Jeu. 9 mai à 20 h
  • Centre culturel suisse - Paris

Arthur Henry avait marqué les esprits lors de la dernière carte blanche donnée à la Montreux Jazz Artists Fondation au CCS.

Inventeur et explorateur de sons de talent, il revient accompagné de la chanteuse Giulia Dabalà. La rencontre de leurs deux voix est tout simplement sidérante. Champion suisse de beatbox, Arthur Henry enregistre son chant dans une loop station et y superpose des couches de sons instrumentaux. Il produit un électro-hip hop percutant, duquel s’échappent des notes délicates et suspendues.

CIE TÊTE DANS LE SAC, Z

CIE TÊTE DANS LE SAC, Z

  • Mer. 22 mai de 17 h à 18 h 20 + autres dates
  • Centre culturel suisse - Paris

Les marionnettes brutes et sensibles de Cécile Chevalier & Franck Fedele de la compagnie Tête dans le sac, pleines d’audace et manifestement ingénues, sont déterminées à se tailler un chemin à la machette à travers 526 ans de colonisation de l’Amérique latine …

En quête d’histoires de lutte et de résistance, elles s’aventurent sur des sentiers où passé et présent, réalité et fiction se révèlent perméables, et la mort souvent bien vivante. Plutôt qu’un héros messianique, Z évoque les luttes incessantes et collectives qui sauvegardent une autre mémoire : celle d’une histoire de l’humanité comme combat permanent des opprimés pour la liberté. En tout cas, Z vit ! Et ça galope, ça galope, ça galope …

GAUTHIER TOUX QUINTET

GAUTHIER TOUX QUINTET

  • Mer. 5 juin à 20 h
  • Centre culturel suisse - Paris

« Dans “The Colours you see”, j’ai voulu mettre en lumière une vision personnelle des couleurs. Celles-ci sont très intrigantes pour moi, depuis que l’on a découvert lorsque j’avais quatre ans que j’étais daltonien.

Je n’ai depuis cessé de m’interroger sur la manière de les percevoir autrement, de tenter de dépasser l’appellation donnée à chaque couleur. Titre après titre, je mets en musique des anecdotes me rattachant à ces teintes et à ces lumières. J’ai parcouru ma mémoire pour y retrouver des souvenirs dans lesquels les couleurs ne trouvaient pas qu’une seule interprétation, comme l’étrange sentiment de mélange de l’aube et du crépuscule ou encore les teintes que l’on peut donner à un sentiment intérieur. Au fil de ce disque, nous vous invitons à voyager à travers ces teintes, ces lumières, au détour desquelles vous apercevrez peut-être certaines de ces couleurs troubles. » Gauthier Toux

TABLES RONDES AUTOUR DE NIVES WIDAUER

TABLES RONDES AUTOUR DE NIVES WIDAUER

  • 6 et 7 juin 2019 de 20 h à 22 h 30
  • Centre culturel suisse - Paris

Deux soirées autour de l’exposition de Nives Widauer.

06.06, 20h Conversation entre Daniel Spoerri et Nives Widauer. Les artistes Daniel Spoerri et Nives Widauer discutent de leurs approches artistiques, leur passion pour la cuisine, pour l’Italie, pour les brocantes et la poésie — et ouvrent avec le public un dialogue que les deux artistes, tous deux basés à Vienne, poursuivent depuis plusieurs années.

07.06, 20h Gravitable Spéculations autour de la gravitation et du graviton Nives Widauer est particulièrement fascinée par la relation entre l’espace et l’existence humaine sur terre, par la gravitation et la particule élémentaire hypothétique du graviton. Elle rassemble autour d’une (gravi) table ronde des experts de différentes disciplines (artiste, danseur, scientifique, philosophe) pour développer un échange ouvert, hypothétique et créatif. Avec entre autres Nives Widauer (artiste), Daniel Neuenschwander (Directeur du Transport spatial ESA — Agence spatiale européenne), Kitsou Dubois (chorégraphe de l’apesanteur et chercheuse en danse).

AUTEUR.E.S DRAMATIQUES SUISSES

  • Mer. 12 juin de 20 h à 22 h 30 + autres dates
  • Centre culturel suisse - Paris

Temps fort et resserré à l’intérieur du Focus de la saison dédié aux auteur.e.s dramatiques suisses. Le texte, par la prise de parole, revient sur le devant de la scène comme une nécessité pour décrire les dérives de nos sociétés contemporaines, pour les analyser, pour les comprendre … pour les transformer. Les textes des auteur.e.s parmi les plus important.e.s de la scène suisse sont présentés sous toutes formes : lectures, performances, rencontres, spectacles, mises en espace ; et pour l’occasion, romands et alémaniques se croisent lors d’une même soirée sur le plateau du CCS.

Mercredi 12.06, 20h Cette première soirée a été composée en complicité avec L’Arche à l’occasion de son 70ème anniversaire. Deux auteurs, deux générations, des approches très différentes de l’écriture mais une même lucidité et une même subtilité pour décrire les comportements humains, intimes ou collectifs.

Jeudi 13.06, 20h Texte, musique et performance au menu de cette deuxième soirée. Emanuelle delle Piane et Katja Brunner ne mâchent pas leurs mots pour décrire les violences subies par les femmes en Suisse et ailleurs dans le monde.

Vendredi 14.06, 20h Il est question d’ici et d’ailleurs dans cette troisième soirée ; du sort des migrants, du droit des femmes, de la coutume et de l’avenir … Nach Lampedusa d’Ursina Greuel suivi de La Danse des Affranchies de Letifa Djerbi.

Samedi 15.06, 15h Hors les murs ↘ COMÉDIE FRANÇAISE Théâtre du Vieux-Colombiers 21 rue du Vieux-Colombiers Paris 6e Une journée marathon pour finir ce temps fort, un cheminement entre la Comédie française et le Centre culturel suisse, un parcours à la découverte de textes récents, traduits pour l’occasion ou inédits. Lecture, par les comédiens de la troupe, d’un texte contemporain suisse inédit dans le cadre des journées du Bureau des lecteurs de la Comédie Française.

Samedi 15.06, 17h30 Rencontre avec les auteur.e.s animée par Laurent Muhleisen, suivi de : Lecture d’extraits de Das Gelübde de Dominik Busch (Traduction Jean-Claude Berutti et Silvia Berutti-Ronlet, avec le soutien de la Maison Antoine Vitez) Lecture d’extraits de La Chute des comètes et des cosmonautes de Marina Skalova Lecture d’extraits de Die Gottesanbeterin d’Anna Pabst. Par Anna Pabst et Ursina Greuel Lecture d’extraits de Répliques, texte inédit d’Emanuelle delle Piane