Billetterie Centre culturel suisse : Réservez votre billet

Ecrits d’Art Brut à voix haute, lectures

Ecrits d’Art Brut à voix haute, lectures

  • Mar. 12 sept. à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Lettres d’amour ou de rage, prières, inventions poétiques, journaux intimes, plaidoyers, prières gastronomiques et érotiques : les écrits d’Art Brut choisis pour cette lecture ont été pour la plupart créés dans l’enfermement et l’exclusion asilaire. Lucienne Peiry, commissaire de l’exposition Inextricabilia Enchevêtrements magiques, raconte l’histoire troublée de ces femmes et de ces hommes. Les textes, émanant d’écrivains extravagants, tels Jeanne Tripier, Aloïse, Adolf Wölfli et Charles Steffen, sont mis en voix par des comédiens qui redonnent vie et chair à cette poésie première et sauvage, éclairée par des projections des manuscrits peints, dessinés, étrangement calligraphiés ou griffonnés avec ferveur. En écho à l’exposition Inextricabilia Enchevêtrements magiques, présentée à La maison rouge jusqu’au 17 septembre 2017

    En partenariat avec La maison rouge

    Légende : Adolf Wölfli, Velozipedist Dieu-Le-Père Gambridge, 1909 / © Arnaud Conne, Atelier de numérisation – Ville de Lausanne Collection de l’Art Brut, Lausanne

Baldinger•Vu-Huu, conférence graphisme

Baldinger•Vu-Huu, conférence graphisme

  • Mer. 13 sept. à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Atelier graphique suisse-allemand fondé en 2008, Baldinger•Vu-Huu est basé à Paris. Les projets d’André Baldinger et Toan Vu-Huu en identité visuelle, édition, signalétique, muséographie et typographie, sont principalement consacrés au domaine culturel (Frac Île-de-France / Le Plateau, DOC, CCCOD Tours, Sciences Po…). Le duo a notamment été primé au concours des Plus beaux livres suisses 2012 pour Atlas Mnémosyne de Aby Warburg et sélectionné aux Tokyo TDC 2016, 2012 et 2011. Il est représenté dans les collections de la Bnf, du Museum für Gestaltung de Zurich et du Toyama Museum of modern Art (Japon). Ils enseignent à l’EnsAD à Paris, l’ANRT à Nancy et la ZHDK à Zurich. Un film sur l’atelier réalisé par Thomas Sipp sera présenté en avant-première à l’occasion de la conférence. La conférence sera précédée de 18 h à 20 h du vernissage de l’exposition Les plus beaux livres suisses 2016 à la librairie.

    En partenariat avec étapes:

    Légende : © Baldinger•Vu-Huu

KiKu & Blixa Bargeld & Black Cracker - Eng, Düster und Bang

KiKu & Blixa Bargeld & Black Cracker - Eng, Düster und Bang

  • 3 et 4 oct. 2017 à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Après Marcher sur la tête, album né d’une première collaboration en 2015, KiKu & Blixa Bargeld & Black Cracker se réunissent à nouveau et sont cette fois rejoints par le metteur en scène Gian Manuel Rau. Ensemble, ils proposent Eng, Düster und Bang, une mise en musique et en scène inspirée du texte éponyme de l’auteur allemand Paul Friedrich Richter (alias Jean Paul). Mêlant jazz, rock, hip-hop, musique électronique et parfois même classique, le groupe, qui navigue entre mélodies lumineuses et récitatif poétique, fait figure d’inclassable touche-à-tout.

    Distribution : Texte : Jean Paul, Die Rede des toten Christus vom Weltgebäude herab / conception, compositions et orchestrations originales, trompette, computer : Yannick Barman / textes originaux et voix : Black Cracker / voix : Blixa Bargeld / guitare électrique : David Doyon / batterie, sampler : Cyril Regamey / aide au travail sur le texte, création lumière et mise en scène : Gian Manuel Rau

    Eng, Düster und Bang, everest records, septembre 2017.

    En partenariat avec Radio Neo

    Légende : Eng, Düster und Bang / © KiKu & Blixa Bargeld & Black Cracker

Maylis de Kerangal et Matthias Zschokke

Maylis de Kerangal et Matthias Zschokke

  • Jeu. 5 oct. à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • La romancière française Maylis de Kerangal dialogue avec Matthias Zschokke, écrivain suisse germanophone. Animée par Francesca Isidori (France Culture/Arte), la soirée clôt le programme « Étranges Étrangers ». Sous le commissariat de Nicole Bary, ces rencontres réunissent des écrivains francophones et germanophones en écho à la foire du livre de Francfort qui célèbre la langue française avec la France comme invitée d’honneur. Maylis de Kerangal a notamment publié Naissance d’un pont (2010) récompensé par le prix Médicis, ainsi que par le prix Hessel qui a permis sa traduction en allemand. Après avoir entamé une carrière de comédien, Matthias Zschokke s’est ensuite tourné vers l’écriture, publiant romans, récits, correspondances, pièces de théâtre. Il a notamment été récompensé par le prix fédéral de littérature et en France par le Prix Femina étranger en 2009 pour son roman Maurice à la poule.

    Légende : Matthias Zschokke / © Klaus Baum

Yasmine Hugonnet, Se sentir vivant

Yasmine Hugonnet, Se sentir vivant

  • Du 10 au 12 oct. 2017 à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Ventriloquie / parole immobile / engastrimythe (en grec « en ventre et parole »). Se sentir vivant de Yasmine Hugonnet superpose les discours du corps. Seule en scène, la danseuse et chorégraphe fait parler son ventre, ses yeux, sa bouche, et nous dit notamment le premier chant de la Divine Comédie de Dante. « Tragi-comédie de la dissociation », le solo navigue entre séparation et lien. Après Le récital des postures (2014) et La Traversée des langues (2015), Se sentir vivant constitue le troisième volet des recherches autour du langage du corps de Yasmine Hugonnet.

    Distribution : Concept, texte, interprétation : Yasmine Hugonnet / création lumière : Dominique Dardant / musicalité : Mickael Nick / costumes : Karine Dubois / recherche : Mathieu Bouvier / administration et production : Virginie Lauwerier / diffusion : Jérôme Pique Production : Arts Mouvementés / coproduction : Arsenic (Lausanne) / soutiens : Canton de Vaud, Loterie Romande, Ville de Lausanne, Pro Helvetia, Fondation Nestlé pour l’Art, Corodis, Migros Vaud

    En partenariat avec Mouvement

    Légende : Se Sentir Vivant / © Anne-Laure Lechat

Old Masters, Fresque

Old Masters, Fresque

  • Du 24 au 26 oct. 2017 de 20 h à 21 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Retable en trois panneaux, pièce en trois actes, Fresque raconte la quête créatrice de Charlotte et Linus. Tous deux élaborent une oeuvre, noeud de leurs dialogues, tendres, malicieux et jubilatoires. L’objet, à la fois démesuré et dérisoire, se fait l’antre de tous les imaginaires de ses créateurs. Il se charge des pensées des deux protagonistes autour du passage du temps, de l’amour et de la mort, pour devenir vanité. Après Constructionisme, performance présentée en 2015 au CCS, Old Masters offre une nouvelle forme de récit autour de l’objet plastique.

    Fresque a été publié aux Éditions Ripopée (Nyon) en 2016. En parallèle, les éditions seront à l’honneur à la librairie du Centre culturel suisse.

    Distribution : Une pièce de Old Masters - Marius Schaffter et Jérôme Stünzi / conception : Sarah André, Charlotte Herzig, Marius Schaffter et Jérôme Stünzi / interprétation : Charlotte Herzig et Marius Schaffter / musique et sons : Nicholas Stücklin / création lumière : Jonas Bühler coproduction : Théâtre de l’Usine, Genève / soutiens : Ville de Genève, Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l’Art, Ernst Göhner Stiftung, Société des Interprètes Suisses, Action intermittents.

    En partenariat avec Libération et Mouvement

    Légende: Fresque / © Dorothée Thébert Filliger

Cindy Van Acker, Knusa

Cindy Van Acker, Knusa

  • Du 31 oct. au 2 nov. 2017 à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • « Dans Knusa, la danseuse entre littéralement dans les images par le biais de notre mémoire de celles-ci, animant de l’intérieur les corps photographiés. Sa danse abstraite aux postures tendues et écartelées et aux suites rythmiques composites ne mime pourtant rien : elle témoigne de la vie intérieure qui les anime, striée d’espoirs et d’inconscience, de volonté et de lassitude, de mémoires et de rêves. Comme la photographie à hauteur d’homme de Lutz rapporte combien les êtres qu’il rencontre dans les rues de Las Vegas sont porteurs d’histoires, Van Acker charge sa danse de leur puissance de vie. » Éric Vautrin

    Performance dans l’exposition de Christian Lutz, Insert Coins

    Distribution : Chorégraphie et interprétation : Cindy Van Acker / images : Christian Lutz / musique : Mika Vainio / son : Samuel Pajand Diffusion : Tutu Production / production de la performance : Cie Greffe / soutiens : Ville de Genève, Canton de Genève, Pro Helvetia

    Légende : Knusa / © Olivier Oberson

Unfamiliar Familiarities, conférence photographie

Unfamiliar Familiarities, conférence photographie

  • Jeu. 9 nov. à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Comme partout dans le monde, la photographie a joué un rôle important en Suisse pour le développement du tourisme : les images photographiques ont réveillé la soif de voyage et le besoin de courir le monde, l’appareil photo a permis aux voyageurs de documenter et de conserver les expériences vécues – pour eux comme pour les autres.

    Outre les photographes amateurs, de nombreux photographes professionnels ont contribué à promouvoir le pays grâce à leur travail. La Fotostiftung Winterthur et le Musée de l'Elysée, Lausanne, ont invité cinq photographes de renommée internationale à explorer la Suisse pendant plusieurs semaines et à la raconter au pluriel. Une exposition intitulée Etrangement familier. Regards sur la Suisse a ainsi été présentée à la Fotostiftung en février dernier et est visible au Musée de l’Elysée entre le 25 octobre 2017 et le 7 janvier 2018. En la présence de deux photographes du projet, le débat questionnera la notion d'identité, de frontières, et la meilleure façon de sortir de l’inflation d’images figées.

    Débat suivi du lancement des derniers numéros de ELSE, revue du Musée de l'Elysée, ainsi que de FLARE, magazine du Photoforum Pasquart. Et signature de l’ouvrage.

    En partenariat avec Paris Photo, le Musée de l’Elysée et la Fotostiftung Schweiz

    Légende : Harder Kulm – Two Lakes Bridge, Interlaken, Switzerland, 2016 / © Simon Roberts Unfamiliar Familiarities-Outside Views on Switzerland, Lars Müller Publishers

Augmented Photography, conférence photographie

Augmented Photography, conférence photographie

  • Ven. 10 nov. à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • La popularité des smartphones et l’engouement pour les réseaux sociaux ont précipité les images photographiques dans les flux tumultueux de l’information globalisée. Réalisé dans le cadre du Master Photographie de l’ECAL, Augmented Photography est une recherche-création sur les mutations récentes de la photographie dirigé par Milo Keller avec la collaboration de Joël Vacheron et Maxime Guyon.

    Table ronde en anglais (intervenants à venir)

    En partenariat avec l'ECAL, à l'occasion de Paris Photo

    Légende: © Thomas Traum © Shin Park

Schaffter Sahli, conférence graphisme

Schaffter Sahli, conférence graphisme

  • Jeu. 16 nov. à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Fondé en 2005 par Joanna Schaffter et Vincent Sahli, le studio genevois s’est spécialisé dans la création d’identités visuelles comme pour la HEAD (Haute École d’Art et de Design de Genève) ou pour les éditions Macula, consacrées à des ouvrages de théorie et d’art visuel. Leur domaine de compétences s’étend aussi à la conception d’ouvrages, comme ce fut le cas pour la publication réalisée à l’occasion de l’exposition de Denis Savary en 2013 au CCS ou le coffret Adel Abdessemed de Koenig Books qui rassemble en trois volumes ses travaux réalisés entre 1988 et 2015. Cette année, c’est pour The Anti-Museum. An anthology de Mathieu Copeland et Balthazar Lovay que le studio a été récompensé au concours des Plus beaux livres suisses.

    En partenariat avec étapes:

    Légendes : Sélection d'ouvrages conçus par Schaffter Sahli The Anti-Museum. An anthology, Koenig Books Denis Savary, Centre culturel suisse Adel Abdessemed Works 1988-2015, Koenig Books

Alexandre Doublet, Dire la vie

Alexandre Doublet, Dire la vie

  • Du 21 au 24 nov. 2017 à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • L’événement d’Annie Ernaux, Le corps utopique de Michel Foucault, Retour à Reims de Didier Eribon, Écrire de Marguerite Duras, Le Livre brisé de Serge Doubrovsky. Ces récits racontent cinq événements au vrai sens du terme, c’est-à-dire des événements qui vous transforment. Cinq auteurs qui ont fait de leur vie une oeuvre philosophique, sociologique et poétique. Dire pour résister aux populismes ambiants, pour exister et faire entendre d’autres voix : celles des transfuges de classes, des « salopes » avortées clandestinement, des millions de mouches mortes dans l’indifférence, des hétérotopistes…

    Distribution : Mise en scène : Alexandre Doublet / interprètes : Gérard Hardy, Yassine Harrada, Malika Khatir, Anne Sée, Emilie Vaudou / scénographie, costumes : Nicolas Fleury / lumière : William Lambert / son : Thomas Sillard / construction décor : Tom Richtarch Coproductions : Arsenic, Lausanne / Cie Alexandre Doublet / soutiens : État de Vaud, Ville de Lausanne, Loterie Romande, Fondation suisse des interprètes SIS

    En partenariat avec Libération et Mouvement

    Légende : Dire la vie / © Dorothée Thébert Filliger

Sylvie Courvoisier & Mark Feldman

Sylvie Courvoisier & Mark Feldman

  • Mar. 28 nov. à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Le duo fusionnel de la pianiste suisse Sylvie Courvoisier et du violoniste américain Mark Feldman fête ses 20 ans sur la scène du Centre culturel suisse et présente un nouveau programme commandité par Chamber Music America. Réuni pour la première fois à Zurich en 1997, à la veille de son départ pour Brooklyn, le duo toujours époustouflant, mêle pratiques européennes de musique improvisée, expérimentations issues la scène new-yorkaise et précision virtuose de la formation classique de Sylvie Courvoisier.

    Dans le cadre du festival Jazzycolors.

    En partenariat avec Radio Neo

    Légende : Sylvie Courvoisier et Mark Feldmann, 2011 / © Mario del Curto

Degelo Architekten, conférence d'architecture

Degelo Architekten, conférence d'architecture

  • Jeu. 30 nov. à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Fondé en juin 2005 par Heinrich Degelo (1957, Obwalden), le cabinet bâlois Degelo Architekten place le contexte au cœur de sa pratique et s’émancipe de grandes ambitions formelles pour prendre en compte l’ensemble des particularités de chaque site. Son panel de réalisations s’étend de bâtiments résidentiels à des infrastructures d’ampleur, comme le Kunstmuseum de Vaduz réalisé avec Morger et Christian Kerez, la bibliothèque universitaire de Freiburg-im-Breisgau ou la modernisation du stade Jakobshalle à Bâle, actuellement en cours. L’équipe a remporté à quatre reprises le prix Best Architects, notamment en s’attelant avec audace à l’extension du Palais des congrès de Davos. Conférence en anglais.

    En partenariat avec L'Architecture d’Aujourd’hui

    Légendes : Palais des congrès, Davos / © Ruedi Walti Kunstmuseum Lichtenstein, Vaduz / © Ruedi Walti

Joël Maillard, Quitter la terre

Joël Maillard, Quitter la terre

  • Du 5 au 8 déc. 2017 à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • « Disparaître de la surface de la planète pour sauver la vie sur Terre. Être le dernier humain à copuler (en public) dans une station orbitale pour assurer la survie de l’espèce humaine. Dans le cosmos imaginé par Joël Maillard, la vie collective s’organise autour de bibliothèques vierges qui font écho à Borges et sa Bibliothèque de Babel. Les crudi-végétaliens remplissent des carnets qui forgeront “l’encyclopédie de tout ce dont on croit se souvenir”. Après son Cycle des Rien, Joël Maillard n’en a pas fini d’explorer la question de la disparition. » Cécile Dalla Torre

    Distribution : Texte et mise en scène : Joël Maillard / conception et jeu : Joëlle Fontannaz et Joël Maillard / lumière : Dominique Dardant / musique : Louis Jucker / son : Jérémie Conne / conseils costumes : Tania d’Ambrogio / production : Jeanne Quattropani / diffusion : Delphine Prouteau Coproduction : Arsenic, Lausanne / Fédération d’Associations de Théâtre Populaire (FATP) / Soutiens : Ville de Lausanne, Loterie Romande, Canton de Vaud, Pour-cent culturel Migros, Fondation Suisse des Artistes Interprètes.

    En partenariat avec A Nous Paris et Mouvement

Carte blanche à Bongo Joe Records avec ZAYK, Hyperculte, Cyril Cyril et Giallo Oscuro

Carte blanche à Bongo Joe Records avec ZAYK, Hyperculte, Cyril Cyril et Giallo Oscuro

  • 12 et 13 déc. 2017 à 20 h
  • Centre Culturel Suisse - Paris
  • Mardi 12 décembre / 20h >Zayk Conglomérat presque exclusivement instrumental composé de deux guitares (Nina Seyfried et Sophie Hartmann), une basse (Juliette Rosset), un synthétiseur (Janine Städler) et une batterie (Elian Imbach), Zayk superpose les nappes, fusionnées en un tapis de soie dérivant sur des hauteurs lointaines, passant de l’ombre à la lumière.

    >Hyperculte « Pop trans disco kraut répétitive », le duo sauvage Hyperculte est formé de Simone Aubert (Massicot) à la batterie ultra-précise, guitare et voix et de Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp) à la contrebasse plus proche de la techno que du jazz. Ils enchaînent les titres exaltés, aux textes en forme de litanies inspirées de Tristan Tzara, Brigitte Fontaine ou encore Douglas Adam.

    Mercredi 13 décembre / 20h >Cyril Cyril Cyril Cyril (Cyril Bondi et Cyril Yeterian) se répète à l’infini des miroirs. Empreint de rumeurs vagabondes, du chuchotement des âges incertains, avec pour seuls compagnons un banjo, une guitare, un mélodéon, une batterie étrange, plusieurs voix et plusieurs langues, le tandem creuse un sillon au laser de l’âme et transcende, pour quelques morceaux, la retenue bienséante des âmes damnées.

    >Giallo Oscuro Le spectacle s’inspire librement du scénario du film Una Lucertola Con La Pelle Di Donna de Lucio Fulci (1971) ainsi que de nombreux films du genre Giallo (roman policier à l’italienne) et de la longue tradition du film noir américain. Voyage singulier au coeur de la chanson italienne des années 1950 et 1960, Giallo Oscuro met en scène une chanteuse, un chanteur et sept instrumentistes.

    Programmation : Vincent Bertholet En partenariat avec Libération et Radio Neo

    Légendes : Hyperculte / © Diego Sanchez ZAYK / © Lodi Lödel Cyril Cyril / © DR Giallo Oscuro, Théâtre du Grütli / © DR